Le tympan est un des éléments sculptés au dessus du portail des églises romanes et gothiques..


A Lisieux, ce tympan aurait été détruit en 1808 et remplacé par une verrière formée de losanges translucides.


Le vitrail du tympan


Naissance d'un vitrail


Après avoir découvert le lieu, afin de sentir son ambiance et la qualité de sa lumière, l'artiste élabore une maquette.


Il faut accepter cette hibernation de silence et d'obscurité où l'on ne voit rien, où l'on ne sait même pas si il y a un chemin. C'est le prix à payer au risque de se répéter et d'emprunter les sentiers déjà connus. Une lumière finit par s'imposer, quelques couleurs peut-être, un rythme, un mouvement qui s'éveille en accord avec le murmure d'une musique. Le vitrail d'une église est particulier : l'inspiration naît de la Parole de Dieu. C'est donc l’Écriture qui recèle le secret.


L'artiste n'a pas de mots. Il n'a que la suggestion des couleurs et le raccourci d'une expression rapide car elle doit tout exprimer avec peu de moyens. Beaucoup de choses sont contenues dans l'instant du vitrail pour être livrées dans un seul regard . L'art visuel est frontal. L'artiste concentre un message en cet instant où la lumière éveille et fait chanter le verre, ouvrant la porte à mille lectures possibles. Une intuition naît et le travail du pinceau la construit.


Le langage des verres n'est pas la traduction d'une peinture. Il nécessite une concision. On n'a aucun pouvoir sur cette matière. Les couleurs sont des plaques de verre soufflées teintées dans la masse. Je ne puis en influencer le rayonnement que par la juxtaposition des tons et l'équilibre des valeurs.


L'exécution du vitrail


Après avoir agrandi à l'échelle la maquette sur un papier épais qui servira de chablon, on commence le choix des verres en reportant leur référence sur chaque morceau. On en reporte la référence sur le plan pour chaque morceau.

C'est un travail qui nécessite une grande concentration et capacité d'abstraction, car on avance sans vraiment voir le résultat. Il faut dans l'infinité des possibles choisir la nuance juste.

Le vitrail est un risque permanent.


La phase suivante consistera à découper les gabarits avec des ciseaux spéciaux qui laisseront le vide nécessaire au plomb.

Les chablons sont ensuite posés sur le verre et le verrier les découpe avec un diamant. Chaque verrier a son diamant auquel il tient comme à la prunelle de ses yeux . . . Le puzzle se forme.

Vient le stade de la mise en plomb gui nécessite une infime précision. On en soudera alors le réseau, laissant l'arrière encore libre pour d'éventuelles retouches.


Signification


La gloire exprimée par la mandorle est entourée du Feu. Celui qui est la Lumière du monde est au centre du Buisson ardent  (livre de l’Exode) . Il est celui qui se révèle je  suis . Il est aussi celui qui est  venu jeter le Feux sur  la  terre.

Le Christ, revêtu de la tunique blanche sans couture, la robe de Gloire, évoque encore l’Agneau immolé. Il porte le livre de la Parole vivante et sa main bénit. La force de Sa présence est le point de lumière maximal plus intense que les flammes, qui s'écartent pour l'envelopper dans un mouvement  ascendant.

Ces flammes encore repoussent et illuminent la nuit du monde.

-Si  quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi et qu'il boive. De  son  sein  couleront  des fleuves d'eau vive (Jn 7, 37).


Jaillissant des plis de la robe du Christ l'eau ruisselle comme une source qui ne s'assèche jamais. Pour éveiller et étancher notre soif. Cette eau est présente partout dans la Bible. De la Genèse où elle donne naissance à la vie dans le partage des eaux du ciel et de la terre, à la traversée de la mer Rouge qui s'écarte pour sauver le peuple élu. Du rocher que frappe Moïse dans le désert du Jourdain, source de Vie par le baptême du Christ. L'eau est toujours là, source purifiante.


Placé  dans  l'alignement  de  la  nef,  le vitrail  apparaît  comme  un  point  lumineux au  bout  de l'enfilade des colonnes. Au-dessus de la porte, Il est vraiment la Porte. Il est cette Lumière  qui fera le discernement dans nos vies et livre un ultime message à celui qui quitte l{église. Comme s'il murmurait :


Tant que vous avez la lumière croyez en la lumière afin de devenir fils de lumière...• (Jn 12,38).


Isabelle Tabin-Darbellay


(Texte et photos Mme Isabelle Tabin-Darbellay avec son autorisation)

Quelques étapes de la pose

Pose du vitrail Pose du vitrail Pose du vitrail Vitrail du tympan Choix des verres Agrandissement de la maquette sur papier Choix des verres Découpe des verres Mise en plomb Soudure Le vitrail est terminé Le puzzle se forme  .... La maquette Préparation de la maquette Pose des éléments

Cathédrale Saint Pierre de Lisieux

 Le site de l’association des Amis de la Cathédrale